ELECTRICITE GENERALE

Réalisation d'installations électriques de qualité pour les locaux professionnels et pour l'habitat

 

BIO ELECTRICITE

Installations bio-électriques Diagnostics, bilans & mise en place de mesures de protection de l'habitat

 

VIDEO PROTECTION

Packs clé en main de systèmes de vidéo protection avec installation incluse

 

AUTRES SERVICES

Compétences dans l'éco habitat et l'accessibilté des personnes à mobilité réduite dans neuf et la rénovation

 

Nos autres services

Eco Construction et Rénovation

L'écoconstruction ou construction durable est la création, la restauration, la rénovation ou la réhabilitation d'un bâtiment afin de minimiser sa consommation d'énergie

Avec près de 20 ans d'experience dans les domaines de l'éco construction BRUNO ELEC vous suit dans la mise en place de systèmes visant à réduire votre consommation d'énergie dans l'habitat.

La valorisation des énergies utilisant les ressources naturelles permettant de se rapprocher des bâtiments de type Habitat passif (qui consomment très peu d'énergie) ainsi que l'emploi de matériaux à faible énergie grise constituent également des thèmes prioritaires à satisfaire. Les ouvrages concernés par la Construction Durable peuvent être de différentes tailles, allant de la maison individuelle à un projet immobilier complexe où peuvent se côtoyer : locaux tertiaires, bâtiments publics, logement collectifs, aménagement d'écoquartiers et même des implantations industrielles illustrant les politiques conjointes de développement durable d'un territoire et d'une entreprise. Une démarche de Construction Durable peut aussi bien concerner des chantiers de réhabilitation que des chantiers neufs.

L'éco-construction en France a notoirement avancé depuis 15 ans grâce aux expérimentations militantes des auto-constructeurs qui testent et démontrent qu'il n'y a pas que le parpaing, la laine minérale et le polystyrène. Ce sont les réseaux associatifs qui animent la construction paille (réseau Compaillons), le béton de chanvre (chanvrière de l'Aube), et les réseaux professionnels comme Areso dans le Sud-Ouest, Ecobatir en France, Coherence et Bruded en Bretagne, Envirobat dans le Sud-Est. Le rayonnement international de CraTerre, école de la terre crue basée près de Grenoble n'est plus à démontrer, sauf auprès des français qui le connaissent peu.

Accessibilité des PMR

BRUNO ELEC déploie les ressources techniques nécessaires pour adapter les bâtiments afin de permettre aux personnes handicapées d'accéder à un lieu de travail ou de résidence.

En France, depuis 2006, les pouvoirs publics ont donné une définition à l'accessibilité:
« L'accessibilité permet l'autonomie et la participation des personnes ayant un handicap, en réduisant, voire supprimant, les discordances entre les capacités, les besoins et les souhaits d'une part, et les différentes composantes physiques, organisationnelles et culturelles de leur environnement d'autre part. L'accessibilité requiert la mise en oeuvre des éléments complémentaires, nécessaires à toute personne en incapacité permanente ou temporaire pour se déplacer et accéder librement et en sécurité au cadre de vie ainsi qu'à tous les lieux, services, produits et activités. La société, en s'inscrivant dans cette démarche d'accessibilité, fait progresser également la qualité de vie de tous ses membres. »

L'accessibilité aux personnes handicapées est un problème public inscrit à l'agenda du gouvernement français depuis 1975 via l'adoption de la loi n°75-534 du 30 juin 1975 d'orientation en faveur des personnes handicapées.

Deux articles de cette loi prévoient des dispositions concernant le cadre bâti (l'article 49) et les transports (l'article 45). Un processus d'adaptation progressive du cadre de vie fut enclenché.

Chaque nouvelle construction d'établissement recevant du public, de bâtiments d'habitation collective et de lieux de travail accueillant plus de 20 personnes devaient être accessibles. Les travaux réalisés dans ces bâtiments devaient être l'occasion d'aménagements.

L'obligation juridique concernant les transports fut beaucoup moins forte : la loi d'orientation du 30 juin 1975 renvoyait à des décrets d'application. Un groupe interministériel comportant des représentants des ministères français, des associations de personnes handicapées, des exploitants de transport et des constructeurs décida en 1977 que l'objectif de la loi était irréaliste pour la totalité des personnes handicapées. Il définit deux types de solutions techniques pour deux populations distinctes :

- l'aménagement des services de transports collectifs pour les personnes handicapées autonomes
- la création de services spécialisés pour les personnes handicapées non autonomes dont les personnes en fauteuil roulant étaient les stéréotypes.